Skip to content

Tous les séminaires

Jeudi 20 avril 2017

Intervenante : Marie BERGSTROM (INED)

« Étude de la différence d’âge entre conjoint confrontant des données d’enquête et des « données massives »»

 

De 11h à 12h30, en salle 11 à l'ENSAE : 3 avenue Pierre Larousse à Malakoff (Tram T3: "Porte de Vanves" ou Métro 13 : "Porte de Vanves" ou "Malakoff Plateau de Vanves")

 

Dans la majorité des couples hétérosexuels, l’homme est plus âgé que la femme. C’est le cas en France où les hommes avaient en moyenne 2,3 ans de plus que leur partenaire en 2013.  Comment se fabrique cet écart d’âge entre conjoints ? La recherche présentée apporte des éléments de réponse à cette question, mobilisant des données issues d’un site de rencontres. Elle porte, d’une part, sur les préférences d’âge affichées par les utilisateurs dans leur profil et, d’autre part, sur leurs comportements de contacts (qui échange avec qui ?). On souligne l’apport de cette méthodologie par rapport à l’usage habituel d’enquêtes par questionnaire relatives à des couples déjà constitués. Contrairement à cette dernière approche – qui étudie la formation des couples ex post facto – l’analyse des sites de rencontres permet d’observer le processus même d’appariement des partenaires. Ce changement de perspective donne des résultats nouveaux. Alors que les données d’enquête montrent que l’écart d’âge est surtout désiré par les femmes, les analyses du site indiquent qu’il est aussi recherché par les hommes, surtout lors d’une remise en couple. Plus généralement, l’étude montre que les couples résultent d’un arbitrage entre les préférences masculines et féminines qui divergent plus souvent qu’elles ne concordent. Relevant de la sociologie du couple, l’étude présentée se veut également une contribution aux discussions actuelles sur l’intérêt et les limites des « données massives ».

Ce séminaire est organisé par Nicolas ROBETTE (Laboratoire de sociologie quantitative – CREST)